Quantum redactiones paginae "Phileas Gilbert" differant

435 octeti amoti ,  11 months ago
Summarium vacuum
No edit summary
{{Capsa hominis Vicidata}}
'''Phileas Gilbert''' (die [[11 Septembris]] [[1857]] ad [[La Chapelle-sur-Oreuse|montem Orusa]] natus; [[Colliacum|Colliaci]] mortuus anno fere 1942) fuit [[ars coquinaria|coquus]] et scriptor de re coquinaria. <!--
 
Tiro [[Augusta Suessionum|Augustae Suessionum]] usque in [[1874]] pasticiarius laboravit, deinde [[Lutetia]]e in urbe. Ibi caput coquinae apud popinam ''[[chez Bonvalet]]''<ref>[http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b69475797 De hac popina]</ref> anno [[1884]] factus est. Denuo anno [[1920]] ad amicum [[Prosper Salles|Prosperum Salles]] se iunxit, coquum deversorii ''{{Creanda|fr|Hôtel de Paris Monte-Carlo|Hôtel de Paris|de Paris}}'' ad [[mons Caroli|montem Caroli]], ubi a fornacibus meruit.
Philéas Gilbert fait son apprentissage, d’abord à Sens, puis en 1874 à Paris. Mais c’est à Laon (Aisne) qu’il rencontre le cuisinier qui va le marquer profondément, Dermigny, qui a dirigé les cuisines de [[Potel et Chabot]].<ref>[https://www.lepoint.fr/economie/potel-et-chabot-l-irresistible-ascension-d-un-traiteur-de-luxe-09-05-2013-1683876_28.php# De hac societate]</ref> En 1884, Philéas Gilbert entre comme Chef de cuisine chez Bonvalet,<ref>[http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b69475797 De hac popina]</ref> qu’il quitte en 1920 pour aller aider son ami Prosper Sales à l’Hôtel de Paris à Monte-Carlo, où il prend la direction des fourneaux.
 
Dum ''chez Bonvalet'' operam dabat libellos periodicos ''[[L’Art culinaire]]'' cum [[Augustus Escoffier|Augusto Escoffier]] condidit et direxit. Praefationem scripsit operis Prosperi Salles et [[Prosper Montagné|Prosperi Montagné]], [[Monoecus|Monoeci]] anno [[1900]] divulgati, titulo ''La Grande Cuisine illustrée''. Librum Augusti Escoffier principalem, ''[[Le Guide gulinaire]]'' (1902), supplementumque ''Le Livre des menus'' (1912), ipse cum Aemilio Fétu ad prelum parare curavit. Ab anno [[1912]] usque ad mortem fasciculos culinarios ''Almanach Hachette'' composuit eodemque fere tempore libellos ''Le Pot-au-feu'' direxit. Anno [[1938]] una cum Escoffier praefationem composuit encyclopaediae ''[[Larousse Gastronomique]]'' a Prospero Montagné scriptum.
Tout en occupant son poste de Chez Bonvalet, Philéas Gilbert exerce sa plume dans la revue L’Art culinaire, qu’il lance avec A. Escoffier. Puis il rédige des articles pour de nombreux périodiques : Le Journal, Le Gourmet, Culina, La République. Philéas Gilbert participe activement avec Emile Fétu à la rédaction du Guide Culinaire d’Escoffier qui paraît en 1902. A partir de 1912, il rédige la partie culinaire de l’Almanach Hachette. Dès qu’il quitte Bonvalet, il devient rédacteur principal de la revue Le Pot-au-feu, jusqu’en 1936. Il rédige avec Escoffier la préface de la première édition du célèbre Larousse Gastronomique de Prosper Montagné de 1938.
 
Toute sa vie, Gilbert lutte pour l’amélioration des conditions de travail et en 1880 il fonde : Le Progrès des Cuisiniers, organe de revendications et d’études culinaires. Il n’aime pas les honneurs, et reverse la plus grande partie de ses droits d’auteur à la Fondation Léopold Mourier, qui aide les vieux cuisiniers. -->
 
== Scripta potiora ==