Ecclesia Nostrae Dominae de Andiliaco

Ecclesia Nostrae Dominae de Andiliaco, Francogallice Église Notre-Dame de Nantilly, est templum Christianum saeculo XII in suburbio Andiliaco vel Lentiliaco urbis Salmurii aedificata.

Ecclesia Nostrae Dominae de Andiliaco a Paulo Robert anno circiter 1890 lucis ope picta
Ecclesia Nostrae Dominae de Andiliaco intus a Paulo Robert anno circiter 1890 lucis ope picta

Nutrice Renati Andegavensis sororisque Mariae Typhaena la Magine anno 1459 mortua, ille sepulturam in ecclesia de Andiliaco erigere curavit, hoc carmine inscripto:

Ci gist la nourrice Thiephaine
La Magine, qui ot grant paine
A nourrir de let en enfance
Marie d'Anjou royne de France
Et apres son frere René
Duc d'Anjou et depuis nommé,
Comme encore est, roy de Sicile,
Qui a voullu en ceste ville
Pour grant amour de nourreture
Faire faire la sépulture
De la nourrice dessusdicte,
Qui à Dieu rendit l'âme quicte
Pour avour grâce et tout déduit
Mil CCCC cinquante et huit
Ou mois de mars, XIIIe jour.
Je vous prie tous par bonne amour
Affin qu'elle ait ung pou du vostre
Donnez luy ugne patenostre.[1]

NotaeRecensere

  1. Albert Lecoy de La Marche, Le roi René, sa vie, son administration, ses travaux artistiques et littéraires, d'après les documents inédits des archives de France et d'Italie (Lutetiae: Firmin-Didot, 1875) vol. 1 pp. 6-7

BibliographiaRecensere