Quantum redactiones paginae "Ioannes Baptista Antonius Guillemin" differant

Summarium vacuum
mNo edit summary
No edit summary
'''Ioannes Baptista Antonius Guillemin''' ([[Francogallice]]: ''Jean Baptiste Antoine Guillemin'') natus est die [[20 Ianuarii]] [[1796]] (in [[Pouilly-sur-Saône]]); obiit- mortuus est die [[15 Ianuarii]] [[1842]] (in [[Montpellier]]), fuit studiosus [[medicina|medicus]] et [[botanica|botanicus]] [[Francia|Francicus]] est [[conservator]] apud [[Museum Nationale Historiae Naturalis (Lutetia)|Museum Nationalie Historiae Naturalis]] anno [[1827]] et cum [[Adolphus Theodorus Brongniart]] [[professor]] [[botanica]]e successisset anno [[1834]].
{{L-1}}
'''Ioannes Baptista Antonius Guillemin''' ([[Francogallice]]: ''Jean Baptiste Antoine Guillemin'') natus die [[20 Ianuarii]] [[1796]] ([[Pouilly-sur-Saône]]); obiit die [[15 Ianuarii]] [[1842]] ([[Montpellier]]) fuit studiosus [[medicina|medicus]] et [[botanica|botanicus]] [[Francia|Francicus]] est [[conservator]] apud [[Museum Nationale Historiae Naturalis (Lutetia)|Museum Nationalie Historiae Naturalis]] anno [[1827]] et cum [[Adolphus Theodorus Brongniart]] [[professor]] [[botanica]]e successisset anno [[1834]].
 
==Notae==
 
* ''Les Botanistes et la Flore de France, trois siècles de découvertes.'', Publication scientifiques du Muséum national d’histoire naturelle : 690 p. Benoît Dayrat (2003).
<!---
* ''Du Jardin au Muséum en 516 biographies''., Muséum national d’histoire naturelle de Paris : 630 p. Philippe Jaussaud & Édouard R. Brygoo (2004).
Il commence à travailler dans une étude de notaire avant d’entrer en apprentissage auprès d’un [[pharmacien]] de [[Dijon]] en [[1812]]. Il se rend en [[1814]] à [[Genève (ville)|Genève]] où il étudie auprès de [[Jean Pierre Étienne Vaucher]] (1763-1841) et d’[[Augustin Pyrame de Candolle]] (1778-1841). Il vient à [[Paris]] en [[1820]] où il devient conservateur de l’[[herbier]] et de la bibliothèque du botaniste [[Benjamin Delessert]] (1773-1784).
 
Guillemin entre au [[Muséum national d'histoire naturelle]] en [[1827]] comme aide-préparateur. Il obtient un titre de docteur de [[médecine]] en [[1832]]. En [[1834]], il succède à [[Adolphe Brongniart]] (1801-1876) comme aide-naturaliste à la chaire de botanique.
 
Avec A. Brongniart et [[Joseph Decaisne]] (1807-1882), il examine la théorie de [[Joseph-Henri Leveillé]] (1796-1870) sur l’[[hyménium]] des [[champignon]]s qui aboutit à la subdivision de ceux-ci en [[Ascomycète]]s et [[Basidiomycète]]s. Avec Leveillé, ils créent le terme de [[baside]]. En [[1838]], il part au [[Brésil]] conduire une mission botanique chargé d’étudier la culture du [[thé]] et en rapporte une riche collection de végétaux dont 1500 plants de thé.
 
Avec [[Achille Richard]] (1794-1852) et [[Samuel Perrottet]] (1793-1870), il fait paraître ''Floræ Senegambiæ Tentamen'' ([[1830]]-[[1833]]), illustré par J. Decaisne, et participe à divers ouvrages dont les ''Icones selectæ plantarum'' de [[Benjamin Delessert]] (1773-1784) et le ''Dictionnaire des drogues simples et composées'' d’[[Alphonse Chevallier]] (1793-1879).
--->
 
== Vide etiam ==
* [[Index nominum botanistarum et mycologorum]]
 
== Bibliographia ==
* ''Les Botanistes et la Flore de France, trois siècles de découvertes.'' Publication scientifiques du Muséum national d’histoire naturelle : 690 p. Benoît Dayrat (2003).
* ''Du Jardin au Muséum en 516 biographies''. Muséum national d’histoire naturelle de Paris : 630 p. Philippe Jaussaud & Édouard R. Brygoo (2004).
 
{{bio-stipula}}
{{DEFAULTSORT:Guillemin, Ioannes Baptista Antonius}}
 
[[Categoria:Socii Musei Nationalis Historiae Naturalis (Lutetia)]]
[[Categoria:Medici Franciae]]
[[Categoria:Biologi Franciae]]
[[Categoria:Nati 1796]]
[[Categoria:Mortui 1842]]
[[Categoria:Botanistae Franciae]]
[[Categoria:Medici Franciae]]
[[Categoria:Socii Musei Nationalis Historiae Naturalis (Lutetia)]]
 
[[de:Jean Baptiste Antoine Guillemin]]
10 340

recensiones